Contexte et enjeux du challenge MALIN

La localisation précise d’agents d’intervention d’urgence (sécurité civile, pompiers, …), de forces de l’ordre et de forces armées dans un milieu fermé et inconnu (environnement non collaboratif) est une fonction opérationnelle de très grande importance mais difficile à remplir faute de technologies adaptées pouvant prendre en compte les exigences techniques (encombrement, consommation électrique, puissance de calcul, précision de localisation), les exigences  technologiques (diversité de capteurs à intégrer pour assurer la mission) et les contraintes environnementales (absence ou mauvaise réception de signaux GNSS, …).

Actuellement, il existe une multitude de systèmes de localisation indoor, en environnement collaboratif, pour des applications civiles « commerciales », utilisant par exemple des technologies à base de balises installées dans les bâtiments et émettant et réceptionnant des signaux radioélectriques (Wi-Fi, UWB, …). Ces systèmes ne répondent pas au besoin de localisation des agents civils et militaires en opération dans des bâtiments tant sur les conditions d’utilisation que sur les performances attendues.

De nouvelles solutions déjà existantes en laboratoire pourraient répondre en partie à ces besoins, mais leurs maturités ne sont pas suffisantes pour qu’elles soient industrialisées maintenant.

Dans le cadre d’une montée en maturité technique, la DGA et l’ANR ont imaginé la mise en place d’un challenge intitulé MALIN (MAîtrise de la Localisation INdoor).

Ce challenge mettra en compétition plusieurs équipes dont les solutions technologiques duales (civiles/militaires) proposées seront évaluées lors de démonstrations.

L’objectif du challenge est de progresser dans le domaine de la localisation indoor en environnement non collaboratif. Il doit permettre :

  • D’évaluer par comparaison plusieurs architectures de solutions technologiques permettant une localisation dans des environnements complexes types bâtiment, sous terrain, sous-sol, etc., avec une absence totale ou une disponibilité partielle des signaux GNSS (Global Navigation Satellite System) ;
  • De faire progresser l’innovation dans le domaine de la localisation autonome du fantassin pour les applications militaires et d’agent d’intervention pour les applications civiles ;
  • De traiter la problématique des transitions Indoor-Outdoor.